Chef menuiserie
Publié le - 221 aff. -

Copropriété : comment faire un point zéro avant de réaliser des travaux ?

Copropriété, Architecture, Viêt-Nam

Faire le point sur l’état des logements en copropriété est primordial avant de réaliser les travaux y afférents. Cette étape se fait généralement par le biais d’un bilan initial de copropriété, suivi d’un bilan énergétique simplifié ainsi que d’un diagnostic de performance énergétique.

Le bilan initial de copropriété (BIC)

Les données relevées sont la fiche d’identité de la copropriété, son fonctionnement, ses points forts et ses faiblesses, sa consommation en énergie, les travaux réalisés et ceux qui sont prévus. Le BIC est réalisé par le Conseil syndical. Il est le plus souvent suivi par la préparation d’un audit global qui sera pris en main par un bureau d’étudeS et dont la finalité est l’obtention d’un plan de travaux adapté aux spécificités de la copropriété.

Le bilan énergétique simplifié (BES)

Le but est d’évaluer la consommation énergétique en chauffage et en production d’eau chaude sanitaire entre autres. L’accès aux données y afférentes est parfois difficile en raison de la centralisation auprès du Syndic des informations sur la consommation totale de la copropriété. D’où l’intérêt de réaliser le BES qui est un état des lieux énergétique de cette dernière. Celui-ci consiste à recueillir les factures de tous les logements puis à réaliser le comptage des consommations de chauffage et d’ECS. Le BES peut être réalisé par tout individu n’ayant pas forcément l’expertise d’un professionnel tel que le spécialiste en diagnostic de performance énergétiques.

Le diagnostic de performance énergétique (DPE)

Pour aller plus loin, la copropriété peut d’ailleurs réaliser de DPE dont le but est d’évaluer de manière précise et détaillée la source et la nature des déperditions thermiques. Il tient compte non seulement des caractéristiques du chauffage et de la production d’ECS, mais aussi de la ventilation et de la climatisation. C’est à l’issue du DPE qu’un bilan sera remis aux copropriétaires, de même que l’inscription de l’étiquette énergie et l’étiquette climat. En d’autres termes, le DPE détermine si la copropriété est économe ou énergivore, et si elle émet peu ou beaucoup de gaz à effet de serre.

En savoir plus sur www.harmonie.fr avant de débuter vos travaux.

Les publications similaires de "La menuiserie : un art délicat"

  1. 26 Août 2021Bien choisir son abri de piscine hors sol75 aff.
  2. 7 Juin 2021Vendre une maison nécessite certaines concessions114 aff.